A la rescousse des valeurs humaines, l’OPC sensibilise les enfants du Village de Canaan dans le Centre communautaire « Sport pour l’Espoir d’Haïti ».

Encourager les enfants à pratiquer le vivre ensemble fondé sur l’acceptation, l’honnêteté, la solidarité et le respect mutuel dans le cadre de la lutte contre la discrimination, l’intolérance et l’exclusion, tel était l’objectif d’une causerie spéciale réalisée par l’Office de la Protection du Citoyen les 21 et 22 mars 2017 au profit de trente deux enfants (32) dont vingt deux (22) filles du Centre « Sport pour l’Espoir d’Haïti ».

C’est ainsi que l’OPC prône l’importance de travailler avec et pour les jeunes, en leur fournissant des aptitudes et des habiletés complémentaires au sport, pour les aider à approfondir leur engagement en tant qu’auteurs de changement dans leur environnement.

L’équipe de l’OPC était donc présente dans le quartier défavorisé de Cité Canaan, avec le souci de raviver l'espoir des enfants, de canaliser positivement leur énergie et leur enthousiasme, de s'assurer qu'ils sont dotés des connaissances, des compétences et des savoir-faire, afin qu’ils puissent devenir de véritables citoyens de demain.

A noter que diverses activités, sous forme de jeux, de séances d’animation et d’échanges, ont été réalisées durant ces deux journées au profit des enfants qui ont pu découvrir, expérimenter et partager entre eux. Danse, musique, lecture et sport se sont entremêlés pour faire les délices de ces jeunes laissés pour compte.

Une vidéo sur la sexualité et les pratiques sexuelles précoces, a réveillé toutes sortes de questionnements et donné lieu à des débats animés sur les maladies sexuellement transmissibles et les dangers encourus en la matière par des jeunes non avisés. Toutes fois il a été rappelé le devoir de ne pas stigmatiser les sidéens qui restent des citoyens à part entière.

De plus, en cette saison de pluies, les participants ont été sensibilisés sur le lavage des mains comme premier moyen parmi tant d’autres, de protection contre la maladie du Cholera. Une bonne compréhension de l’eau comme vecteur de contagion a été fortement souligné. Ils ont été informés que la responsabilité est individuelle d’abord.

Les deux journées de sensibilisation ont été couronnées de succès. Les enfants ont beaucoup apprécié la qualité de la formation dispensée par les animateurs de l’OPC notamment le psychologue Léopole CHERY et le juriste Etienne MACAJOUX.

Share

VOUS ETES ICI Accueil